Tendances

Six façons pour les retailers d’ « écologiser » leurs actions dès maintenant

3 min read

La durabilité dans le retail est désormais reconnue comme un sujet vital, en particulier dans le secteur de la mode, mais elle se concentre en grande partie sur l’approvisionnement, l’utilisation des ressources, le travail et la chaîne d’approvisionnement. En tant que détaillant, que pouvez-vous faire pour accroître la durabilité dans vos magasins et quelles technologies faciliteront l’adaptation ?

Efficacité énergétique et hydrique. Si vous n’avez pas déjà équipé vos magasins de technologie d’efficacité énergétique, ce serait un très bon point de départ. Pour la plupart des magasins, l’utilisation au quotidien et les coûts des services publics d’éclairage, de climatisation et d’eau sont généralement prévisibles, tout comme le pourcentage de réduction des consommations grâce aux technologies d’efficacité énergétiques. Cela facilite le calcul des économies d’énergie et de réduction de coûts au fil du temps, de sorte que le calcul du retour sur investissement est assez simple. La plupart des technologies ont un retour sur investissement de quelques années tout au plus.

Cintres durables. L’un des changements les plus évidents consisterait peut-être à remplacer tout simplement la seule chose que presque tous les retailers de vêtements ont en commun : les cintres. Chaque année, des milliards de cintres sont jetés. Le passage à des cintres en plastique recyclé issu de l’océan est certainement une grande amélioration, mais les retailers ont également d’autres options pour les cintres: herbe biologique, bouleau, paille de blé ou bambou, des options comparativement durables et de plus en plus abordables. Comme de nombreuses solutions durables, les retailers peuvent se poser des questions de l’impact sur leur rentabilité sans trop de retour. Cependant, à mesure que la durabilité fait partie de notre capital social et que les réglementations deviennent plus strictes, ce sera un moyen facile pour les retailers de réduire les déchets plastiques maintenant et d’éviter les pénalités qui s’appliqueront probablement dans un avenir proche.

Emballage durable. Il existe tellement plus d’options pour un emballage durable qu’il y a dix ans. IKEA, par exemple, est récemment passé à un emballage fait en champignons compostables au lieu de styromousse. Des boîtes compostables, des étiquettes, des adhésifs, des distributeurs zéro déchet, les retailers (ou restaurants) ont un très large choix pour à peu près tous les besoins de stockage ou d’emballage qu’ils souhaitent.

 Services d’occasion/deuxième main. Certains peuvent classer cela comme une gestion de fin de vie, mais l’idée est d’encourager le recyclage et la rénovation avec des programmes de rachat et de revente certifiés. Les marchés d’occasion comme Rebag.com et les concepts de location de vêtements comme Rent the Runway gagnent des adeptes fidèles et offrent aux retailers des opportunités alternatives de revenus. Burberry, par exemple, ne brûle plus les objets invendus, optant plutôt pour les réorienter vers la réutilisation, la réparation, le don ou le recyclage. Ces nouveaux modèles commerciaux soutiennent le modèle économique de l’économie circulaire et fournissent également un débouché pour les articles retournés et les stocks excédentaires.

Check-out numérique.  Réduire les déchets de papier peut être aussi simple que d’avoir une application où les tiquets de caisse sont stockés numériquement et envoyés directement sur le smartphone du client. Les clients qui achètent des articles coûteux comme un canapé ou un ordinateur peuvent trouver beaucoup plus facile d’avoir les reçus, les garanties et les manuels centralisés et accessibles numériquement.

Incrustations RFID.  La RFID peut être utilisée pour soutenir une chaîne d’approvisionnement plus durable en surveillant les mouvements des stocks de la source à la vente et en utilisant ces informations en temps réel pour réduire les déchets, les émissions et la consommation d’énergie tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Cependant, les étiquettes RFID elles-mêmes peuvent également être plus durables. Par exemple, cette année, Checkpoint Systems a lancé de nouvelles inlays RFID qui ont maintenant des puces 40% plus petites et sont fabriquées à partir de matériaux recyclés à 70%.

Pour rendre le monde du retail plus durable à plus grande échelle, les retailers devront faire un meilleur usage des technologies existantes, adopter de nouveaux modèles commerciaux, prendre le contrôle des opérations de la chaîne d’approvisionnement et s’intégrer aux nouvelles technologies. Ceux qui ont déjà une solution de vente retail cloud pourront économiser du temps et de l’argent en innovant et en adaptant leur entreprise pour être plus durable.

Pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles une plateforme technologique basée sur le cloud pour les retailers peut faciliter l’innovation, visitez la page Web d’Openbravo pour les services d’innovation.